De Cruce

Variation sur le thème de la Crucifixion et de ses multiples représentations dans l’art, l’installation De Cruce s’inspire d’une gravure du XVIe siècle illustrant le traité De Cruce Libri Tres de Juste Lipse. Celui-ci répertorie les différentes manières de crucifier, entre autres le supplice du pal chez les peuples de l’Antiquité, méthode d’exécution particulièrement cruelle destinée à marquer les esprits sur la place publique. De Cruce propose un regard contemporain, une interprétation de l’image de la souffrance. « Mon époque est travaillée par la question de la nature et de sa soumission par l’homme. Je m’ enracine obstinément dans la terre matrice, la terre matière, la terre de mes origines. L’histoire intime et la mémoire collective se télescopent pour bousculer les frontières temporelles, géographiques et sociales »

Remerciements : Kader Ndong